Tour d’horizon

Le monteur, qui travaille en étroite collaboration avec le réalisateur, intervient après le tournage d’un film, d’un documentaire ou encore d’un clip vidéo.

Le chef monteur ou monteur film assure l’assemblage des plans et des séquences d’un film, c’est-à-dire le montage, pour en délivrer toute l’« essence » décrite par le scénario et voulue lors du tournage par le réalisateur. Il s’agit d’un travail complexe alliant une partie artistique importante (structure, narration, rythme) à une partie technique (gestion des problèmes de post-production, maîtrise des outils de montage, relation avec le laboratoire cinématographique, avec les monteurs son, etc.).

Après avoir reçu le matériel (son, images…) et l’avoir numérisé, il assemble dans l’ordre les différentes séquences filmées séparément, en vue de composer la bande-image finale d’un film ou d’une émission télévisée.

Le monteur procède généralement en deux étapes : une première étape de choix des rushes (ou des bonnes prises) avec le réalisateur suivi d’une mise en ordre des séquences conformément au plan du scénario et en fonction du tournage (certaines séquences du scénario ayant pu être supprimées au dernier moment, ou d’autres séquences ayant pu être ajoutées ou improvisées pendant le tournage).

Objectifs

Le programme de formation a pour but de développer les compétences et les capacités nécessaires pour s’occuper des retouches et de l’imbrication d’images, de la création d’images de synthèse, d’effets spéciaux, etc.

La formation privilégie une meilleure connaissance du fonctionnement de l’environnement professionnel et de l’appropriation des méthodes et outils audiovisuels.

L’étudiant pourra ainsi apprendre de façon détaillée les pratiques professionnelles du métier de monteur de film :

  • Avoir des connaissances en informatique, en infographie, en images de synthèse, en dessin et en cinéma
  • Posséder des capacités de mémorisation
  • Maîtriser le matériel technologique, numérique (ordinateur, logiciels de montage numérique, table de montage, images de synthèse…)
  • Établir un planning de travail et le respecter
  • Choisir, préparer et installer le matériel technique
  • Travailler en collaboration avec le réalisateur
  • Se renouveler d’un point de vue technologique.

Cursus

La formation s’articule autour de 5 cycles d’apprentissage pour une année d’études (entre 6 – 8 semaines par rythme scolaire) et autour de projets individuels centrés sur une thématique imposée par la direction de l’école.

L’enseignement sera dispensé par cycle d’apprentissage. Le cursus d’un cycle aboutira sur la réalisation d’un projet. Le projet sera individuel (comme un exposé ou sous forme écrite) ou collectif. L’étudiant sera placé en situation de résolution de problèmes, participant ainsi activement au déroulement de son processus d’apprentissage.

Le cursus est caractérisé par des études de cas pratiques. La formation aboutira à l’élaboration par l’étudiant, le futur monteur de film, d’un projet de dossier de réalisation d’un film (long ou court), qui tienne compte du producteur (établissement et suivi du budget) et du réalisateur (gestion et mise en œuvre des moyens nécessaires au tournage).

Dans la réalisation de chaque projet, qui se décline sous la forme de modules, il est procédé à des initiations théoriques et techniques qui seront couplées avec des cours de postproduction et d’effets spéciaux.

Aspects Pédagogiques

L’organisation par cycle d’apprentissage (période) permet aux étudiants d’apprendre d’une manière inductive, en tirant des conclusions à partir de l’expérience vécue.

L’organisation modulaire permet le développement d’une approche des principes et des techniques enseignés dans les différents cours et ateliers : observation, écriture, introduction à la technique du plateau et analyse.

L’étudiant pourra ainsi appréhender de manière globale et créative les outils d’observation et la connaissance de la réalité du métier ainsi que les spécificités et les qualités requises pour le travail en équipe.

En règle générale, l’évaluation sera effectuée tout au long de la formation (épreuves partielles, présence, participation, etc.). Un module d’un cycle (couplé à un projet spécifique) sera acquis par la présentation réussie d’une épreuve finale (ou une somme d’évaluations partielles).

La validation finale de chaque cycle d’apprentissage doit correspondre à l’acquisition d’au moins 80% des modules ainsi qu’à l’obtention minimale de la mention « satisfaisant » pour que le projet de fin de cycle soit validé par le collège des enseignants.

Les inscriptions, dans la limite des places disponibles, seront prises soit pour une formation complète soit pour un cycle d’apprentissage. La période d’inscription est ouverte toute l’année. L’admission sera effectuée sur la base du dossier et du résultat de l’entretien avec le directeur des écoles.
L’inscription sera effective :

  • dès la réception du formulaire d’inscription et de la convention de paiement remplis et signés par l’étudiant, ou par l’un de ses représentants légaux, et après avoir satisfait aux conditions d’admission ;
  • par le versement des frais d’inscription et de l’acompte à la signature de l’écolage.
Condition d’admission:

  • être âgé de 17 ans minimum, sinon, une classe préparatoire peut être envisagée ;
  • être en possession de qualifications scolaires justifiant la fin de la scolarité obligatoire et disposer d’aptitudes spécifiques et d’une motivation prouvée pour les métiers du cinéma ;
  • la formation n’aura lieu que si un groupe de 7 personnes au minimum est constitué ;
  • l’étudiant est tenu de fournir une copie de son assurance responsabilité civile afin de bénéficier de l’équipement de l’Ecole de Cinéma.